Accueil / Festival 2019 / Vendredi 14 juin / Moi aussi je suis Barbara
La voix dans tous ses éclats !

Moi aussi je suis Barbara

Création Avignon 2018

21h
Dôme de Gascogne - Auch

Un poulet aux pruneaux, un couteau de cuisine, un revolver… et Barbara.
Douze ans après « Moi aussi je suis Catherine Deneuve », un nouveau carnage, un vrai bonheur ! 


Auteur : Pierre Notte sur une idée originale de Pauline Chagne
Chansons : Barbara
Mise en scène : Jean-Charles Mouveaux, assisté d’Esther Ebbo
Avec :
Pauline Chagne, Chantal Trichet, Vanessa Cailhol, Augustin Bouchacourt et Clément Walker-Viry au piano
Lumières : Pascal Noël
Scénographie : Jean-Charles Mouveaux
Costumes : Bérengère Roland
Photos : Paule Thomas


C’est la pièce d’une famille dévastée :
la mère, les enfants, le père absent. Le mensonge, l’hypocrisie, l’aveuglement, les solitudes…

Et tout explose ici, dans cette petite cuisine où une mère cuisine, cuisine et cuisine encore pendant que le fils se mure dans le silence, une fille se découpe et une autre décide qu’elle est Barbara…
C’est une pièce grinçante, qui joue des désastres intimes.
Les répliques sont là, malignes, voltigeuses, drôles et féroces. Les chansons de Barbara sont là également pour chanter leur monde. Ou tenter au moins de le ré-enchanter…

Moi aussi je suis Barbara - crédit photo Paule Thomas

Ne nous y trompons pas, il ne s’agit pas d’un spectacle sur Barbara, mais sur une femme, jeune, Geneviève, contrainte à un voyage immobile pour échapper à la médiocrité de son entourage, à la névrose familiale. Il y a ici, à n’en pas douter, un réflexe de l’enfance : d’aucuns créeront des châteaux forts, Geneviève elle, s’imagine en Chanteuse de minuit. Syndrome bien contemporain que de s’inventer des histoires, dans une société d’une violence inouïe, où il nous faut chanter le monde, le ré-enchanter, ce monde muet, tétanisé par la peur. Les mots de Pierre Notte sont là, malins, voltigeurs, drôles, féroces souvent, comme à son habitude et comme je les aime ; ces mots qui seront notre matière première, notre point de départ pour le reste. « Moi aussi je suis Catherine Deneuve » nous revient près de 12 ans plus tard, mais cette fois-ci en robe fourreau noire…
Jean-Charles Mouveaux

Dans une démarche de jeu, d’amusement et d’amour je suis allée à la rencontre de Barbara. C’est le plaisir d’affleurer derrière le masque de la longue dame brune, drôle, mutine, sensuelle, qui m’a fait imaginer ce spectacle avec les mots de Pierre Notte, donné l’envie de raconter l’histoire de cette jeune femme en mal d’amour qui trouve refuge dans les mots d’amour de la chanteuse.
Pauline Chagne


En savoir plus