Accueil / Festival 2017 / Samedi 17 juin / Babel Canto / Tangonella
La voix dans tous ses éclats !

Babel Canto / Tangonella

de 15h00 à 18h00
Théâtre d’Auch

Entrée et participation libre


Ensemble vocal Babel Canto 

Direction : Reynier Silegas Ramirez
C’est un ensemble vocal mixte de chanteurs toulousains, passionnés par le chant a cappella.
Ce projet est à l’initiative de Reynier Silegas, chef de cœur et chanteur, né à Santiago de Cuba, dans l’univers du Son, de la Trova, et du Danzon. Reynier s’est formé à la direction chorale dès l’âge de 16 ans, et depuis il se représente sur les plus grandes scènes latin jazz avec différentes formations. Il apporte à Babel Canto un travail très précis d’interprétation, enrichit le répertoire de polyrythmies afro cubaines et latines, et exhale les harmonies des chants de la renaissance.
Depuis 2010, l’ensemble vocal construit son identité d’après la diversité de son répertoire en rendant hommage aux chants traditionnels incontournables de Cuba, d’Amérique Latine, de France, des Antilles, ou des États-Unis, pour n’évoquer que ceux-là.

Leur ambition ne s’arrête pas là, puisqu’ils s’autorisent toutes les époques musicales et tous les styles : de la Renaissance (Clément Janequin) à nos jours (Queen, AC/DC…) !


Découvrir l’ensemble vocal Babel Canto en vidéo :


Quintet vocal TANGONELLA

TangoNella c’est un orchestre de cordes... vocales ! Du tango argentin a cappella, de ses origines jusqu’aux modernisations électros. Les zooms, clacs, fiout et zim des voix de Tangonella composent une milonga qui s’écoute, un concert qui se danse...
 
Les cinq voix de Tangonella vocalisent, bruitent, s’harmonisent et claquent pour composer des morceaux au chœur du tango. Qu’ils soient du répertoire argentin, inspirés de l’électro-tango contemporain, ou de reprises rock décalées... les morceaux de Tangonella donnent envie aux oreilles de bouger les pieds !
 
Née à Toulouse, patrie de Carlos Gardel, cette formation éclectique mêle habilement l’exigence du travail de chœur au plaisir brut du bœuf entre musiciens. Une basse, un baryton, un ténor, une alto et une soprano qui imitent tour à tour bandonéon, contrebasse, violon et même piano... Qui jouent de la voix, au-delà des instruments, pour ajouter des couleurs à la palette vocale du groupe.
 
Que ce soit pour danser lors d’une milonga, sur une reprise d’ACDC, ou pour se laisser emporter dans l’écoute d’un Gallo Ciego traditionnel... cet orchestre sans instruments fait danser l’imaginaire sur les cordes du plus beau des instruments : la voix.


Découvrir le Quintet vocal TANGONELLA en vidéo :