Accueil / Festivals précédents / Polychoralité
La voix dans tous ses éclats !

Polychoralité

Polychoralité

21h00
Cathédrale d'Auch

Les ELEMENTS fêtent aussi leur 15 ans à Eclats de Voix !

Œuvres pour deux, trois, quatre, cinq et six chœurs à 24 chanteurs a cappella .

Fidèle à son souhait de mélanger répertoire et créations, le choeur de chambre les éléments à commandé en 2010 une pièce à quatre chœurs de six voix à Alexandros Markéas et en 2011 une pièce à cinq chœurs à Caroline Marçot.

Choeur de chambre Les éléments
Joël Suhubiette | Direction

L’apogée de l’écriture polychorale est sans nul doute le XVIème siècle. De l’Italie de Gabrieli et de Palestrina dont on découvre ici le Stabat Mater à deux chœurs, à l’Espagne de Morales et de Victoria, grand maître de la polychoralité, comme en témoigne le Magnificat à trois chœurs, des Flandres à l’Allemagne, les compositeurs excellent dans un genre déjà prisé par leurs ainés. Le motet anglais Spem in allium à 40 voix de Tallis en est un des grands chefs d’œuvres, mais également le Qui habitat de Josquin Després, quadruple canon à 24 voix présent dans ce programme. Les allemands Schutz, Schein, Bach continueront la tradition, suivi par Brahms et Mendelssohn dont le Motet Ehre Sei Gott est un hommage certain aux anciens.

Le XXème siècle verra en la Messe de Frank Martin, un des derniers chefs d’œuvres de l’écriture polychorale. Martin, dans la plus grande tradition, écrira une œuvre puissante, hautement expressive qui deviendra une des œuvres sacrées majeures du siècle.

Fidèle à son souhait de mélanger répertoire et créations, le choeur de chambre les éléments à commandé en 2010 une pièce à quatre chœurs de six voix à Alexandros Markéas et en 2011 une pièce à cinq chœurs à Caroline Marçot.

Divisés, en deux, trois, quatre, cinq et six chœurs, frontaux ou spatialisés, les 24 chanteurs des éléments, retrouveront une forme de programme qui leur est cher, où la richesse et la diversité des répertoires leur permettent de jouer sur un grand nombre de palettes sonores.

Giovanni Pierluigi da Palestrina (1525-1594) : Stabat Mater à deux chœurs
Tomas Luis de Victoria (1548-1611) : Magnificat Sexti Toni à trois chœurs
Josquin Després (1450-1521) : Qui Habitat à six chœurs
Alexandros Markéas (né en 1965) : Medea Cinderella création à quatre chœurs
Caroline Marçot (1974) : Nun, commande du choeur de chambre pour cinq chœurs
Felix Mendelssohn (1809-1847) : Ehre sei Gott in der Höhe à deux chœurs
Frank Martin (1890-1974) : Messe pour double chœur

Production : les éléments
En coproduction avec Odyssud Blagnac

Le chœur de chambre les éléments est un ensemble conventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication - Direction Régionale des Affaires Culturelles de Midi-Pyrénées et par la Région Midi-Pyrénées ; il est subventionné par la Mairie de Toulouse et le Conseil Général de la Haute-Garonne. Il est soutenu par la SACEM, la SPEDIDAM, l’ADAMI, le FCM et Musique Nouvelle en Liberté.
Il est accueilli en résidence depuis 2001 à Odyssud Blagnac et depuis 2006 à l’Abbaye école de Sorèze.